• Lisa Rey

Le télétravail à l’ère de la COVID-19

Le 13 mars dernier, le gouvernement Legault a encouragé tout le monde à travailler de la maison (en télétravail) dans le but de réduire la propagation du virus et d'appliquer les règles de distanciation sociale. Ces dernières semaines, de nombreux québécois ont eu à s’adapter à cette nouvelle façon de travailler qui était beaucoup moins présente avant la crise du Coronavirus. Le télétravail fait définitivement son arrivée partout dans le monde et même s’il ne fait pas l’unanimité, il faut s’attendre à ce qu’il devienne beaucoup plus présent qu’avant. 


Cela fait déjà des années que le télétravail existe au sein de certaines entreprises, les employés sont ouverts à l’essayer et apprécient le fait de travailler de la maison. Pour plusieurs personnes, travailler de la maison leur permet d’éviter le trafic matinal et celui de fin de journée tout en leur permettant de mieux gérer toute la routine quotidienne avec les courses, les repas à préparer ou encore les enfants à aller chercher à l’école.

Il y a de nombreux avantages à travailler de la maison, mais évidemment, il est certain qu’avec ces avantages viennent aussi quelques inconvénients. D’ailleurs, malgré ses avantages le télétravail n’avait jamais prit beaucoup d'ampleur au Québec avant la crise du coronavirus. En effet, environ 2,8% des travailleurs québécois seulement travaillaient plus de 15h par semaine à partir de la maison. Avec le confinement, 50% des québécois ont été amenées à travailler de la maison selon un sondage mené à la fin du mois d’avril.


Pour d'autres, travailler de la maison est un énorme défi et peut même sembler complètement impossible. Certains ont des enfants toute la journée à la maison depuis le début de la pandémie ce qui rend très difficile la concentration au travail car bien évidemment, les enfants n’ayant souvent aucune occupation recherchent constamment l’attention de papa et maman. Pour d’autres, ce qui rend le télétravail particulièrement difficile est la procrastination dont ils usent à tous les jours pour repousser le travail à faire plus tard. La procrastination est le pire ennemi du télétravail pour la simple raison, qu'à la maison, il est facile de trouver quelque chose de mieux à faire que de se mettre au travail. Le manque d’espace pour travailler peu parfois rendre les choses un peu plus difficiles également. Tout le monde ne dispose pas d'un bureau fermé pour travailler de la maison et ainsi optimiser sa concentration. Plusieurs personnes se retrouvent donc à travailler de leur lit ou encore dans leur canapé. Même si il est tout à fait possible de travailler en dehors d’un bureau fermé, il est beaucoup plus difficile de se concentrer sur la tâche à faire et de se motiver à travailler en été dans un endroit fermé avec une bonne posture.


Une partie de la population mondiale devra maintenant changer ses habitudes et s’adapter à cette nouvelle façon de travailler car le télétravail n’est pas sur le point de disparaître. Au contraire, après la pandémie que nous traversons, le télétravail sera probablement encore fortement recommandé pour tous les travailleurs exerçant un travail qu’ils peuvent accomplir de la maison. La pandémie de la COVID-19, apportera forcément du changement dans nos vies quotidiennes, et c’est en faisant travailler le plus d’employés de chez eux que l’on fera respecter le plus la distanciation sociale pour limiter la propagation du virus.

Plusieurs grandes entreprises devront repenser leur façon de faire et organiser la façon dont se fera le travail de la maison. 


79% des personnes en télétravail disent apprécier l’expérience et en retirer beaucoup de positif. Travailler de la maison permet d’avoir un horaire bien plus souple et évite beaucoup de déplacements. De plus, le développement des technologies au cours des 5 dernières années telles que : les vidéoconférences et des plateformes de messagerie instantanée permet aux employés d’être flexibles quant à leur lieu de travail, tout en faisant du bon travail.

Il nous reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant que le télétravail soit bien implanté dans nos vies et qu’il en devienne une option pour tous les employés dont le travail ne nécessite pas d’être présent physiquement au travail, mais il est certain que notre façon de vivre devra changer avec les consignes de distanciation sociale et que le télétravail deviendra désormais bien présent dans nos vies.