• Lisa Rey

MASQUÔTROTTOIR : La mini-série qui fait tomber les masques à Montréal !

Depuis le début de la pandémie du coronavirus, nous avons tous dû changer nos habitudes de vie à plusieurs niveaux. Le plus gros changement dans notre quotidien, est sans doute le port du masque obligatoire lorsque nous quittons notre domicile...Mais que pensent réellement les Montréalais de cette nouvelle protection qui doit, d’après la mairesse Valérie Plante, s’imposer comme une nouvelle norme ?


En effet, malgré des chiffres à la baisse, on observe depuis le déconfinement plusieurs non-respect des règles de santé publique dans certains établissements, notamment les bars. Cela a poussé le gouvernement Québécois à prendre de nouvelles mesures et rendre le port du masque obligatoire. Ces dernières seront effectives à partir du 13 juillet pour les transports en commun et au 27 juillet pour les lieux publics fermés. Ses décisions strictes sont là pour nous rappeler que notre lutte contre la COVID-19 est loin d’être terminé et que nous devons continuer à respecter les gestes-barrières.


L’équipe Pizi, entreprise Montréalaise de masques réutilisables a décidé de venir à la rencontre des Montréalais pour découvrir leur réalité derrière ces nouveaux réflexes de protection, à travers sa mini-série #MASQUÔTROTTOIR


Le micro-trottoir 2.0 :


Vous connaissez Instagram pour ses photos et ses vidéos courtes. C’est naturellement que la jeune société a décidé de se servir de la plateforme comme support pour aller à la rencontre

des Montréalais :


“Nous nous sommes inspiré du terme micro-trottoir qui est à la base une technique journalistique consistant à poser des questions dans la rue. Nous avons détourné ce mot pour créer MASQUÔTROTTOIR. Un clin d’oeil au fait que le masque devient obligatoire dans les rues de notre ville et s’impose peu à peu comme un objet de protection et accessoire de mode” explique Lisa Rey, co-fondatrice



Des vidéos dynamiques, d’environ une minute, viennent poser les mêmes questions à chaque Montréalais. Une façon de comparer les différentes expériences de manière ludique et stimulante pour les spectateurs. L’interview aborde le rapport au confinement, le déconfinement et les conséquences du port du masque obligatoire :

Du design coloré et joyeux de leurs produits à leurs interviews vidéos, Pizi s’est donné comme mission de dédramatiser cet objet de nature anxiogène.


Donner la parole et divertir pour dédramatiser


MASQUÔTROTTOIR met donc en avant des Montréalais de tous âges : “Il est important que tout le monde puisse se retrouver à travers les interviews : les mesures prisent par le gouvernement nous concerne tous et c’est si et uniquement si nous les respectons tous que nous pouvons ralentir la courbe” - précise Lisa.


La crise sanitaire a également provoqué une surcharge globale d’information, un sujet anxiogène avec qui beaucoup ont décidé de prendre leur distance depuis le déconfinement. En effet, entre l’arrivée des beaux jours, le déconfinement et le besoin de relâcher la pression, certaines personnes sont moins soucieuses des gestes barrières. Mais à l’heure où des pays comme le Portugal et l’Allemagne se re-confine, le danger est bien présent.

La mini-série souhaite continuer à promouvoir les gestes barrières d’une manière divertissante et légère.


Une première capsule est sortie mercredi dernier et de nouveaux épisodes seront disponibles chaque mercredi et dimanche sur le compte Instagram ou Facebook.

Un rendez-vous bi-hebdomadaire pour découvrir la face cachée de ceux qui portent le masque !